Archives mensuelles : décembre 2013

Je vous remercie tous du fond du coeur !

Au 30 décembre 2013 au soir, ce site a totalisé dans l’année 59000 visites, ce qui constitue un nombre de personnes intéressées très élevé.

Ceci compte tenu qu’il est :

- Ultra spécialisé

- sachant que l’opéra n’intéresse que 3 % de la population

- vu qu’il est, pour l’instant du moins, écrit seulement en langue française, dans un pays peu versé dans l’opéra italien, et surtout la technique italienne !

- vu aussi que la version actuelle n’a vu le jour qu’en septembre de cette année

Je remercie donc toutes les personnes qui m’ont fait l’honneur de me lire, exprimant ainsi leur désir d’écouter autre chose que ce que nous offrent les directeurs de salles d’opéra, refusant d’accepter dans leurs murs les chanteurs à voix non formés en France, sans oublier tout le mal que les conservatoires peuvent aussi dire, et j’en sais quelque chose !

Tout cela ne peut que m’encourager à l’avenir.

Merci, merci, merci ! Tous mes voeux de bonheur pour l’année 2014, beaucoup de joie à l’écoute des grands chanteurs présents et passés.

Ecoutons, si vous le voulez bien pour terminer l’année, l’Ave Maria de Caccini interprété par Elisabeth Kulman, mezzo-soprano :

Un autre, splendide et émouvant, pourquoi pas :

 

Le 22 décembre 1858 naissait….

…..Giacomo PUCCINI dans la ville de Lucques en Italie.

Certains le qualifient comme le successeur de Verdi. Personnellement je ne suis pas d’accord car ses ouvrages sont foncièrement différents de ceux de Verdi.

Mais peu importe ; en France on ne le connait que très peu, car pour nous l’opéra, de nos jours du moins, s’arrête pratiquement le 5 décembre 1791 !

Renata Tebaldi soprano

Le 19 décembre 2004 décédait en Italie à Pesaro la grande soprano italienne Renata Tebaldi, partenaire incontournable du ténor Mario del Monaco et du baryton Aldo Protti.

Ils ont chanté et enregistré ensemble sous la direction du chef Alberto Erede, entre autres ouvrages, les opéras Aida, le Trouvère, Otello de Verdi.

Je possède les disques vinyles 33 tours qui ont bercé ma jeunesse à l’époque où j’étais l’élève du Maestro C. Guearti. Ils m’ont servi d’exemple car YouTube n’existait pas à l’époque.

La Tebaldi, comme on l’appelait, était une grande voix à la technique parfaite. Elle a consacré toute son existence au chant, faisant le sacrifice de toute vie privée.

Ecoutez là ci-dessous dans l’air célèbre de La Tosca de Puccini, « Vissi d’Arte » et remarquez, après la note aigüe de la fin de l’aria, un si bémol, comment elle attaque pianissimo le la bémol et le sol qui suivent sans perte aucune du timbre.

C’est celà la technique italienne !!!!!!!!

Toujours Rolando VILLAZON

Bonjour

C’est un grand artiste et je reviens à de meilleurs sentiments le concernant.

En effet, son émission du dimanche soir sur la chaine ARTE est fort intelligente car il lance de nombreux talents et, quand il présente des artistes jouant d’un instrument de musique, j’approuve totalement les louanges attribuées.

Je ne dirai cependant pas la même chose quand il s’agit de chanteurs, à l’exception de ceux venant de Corée et de l’Europe de l’Est, voire d’Allemagne, qui possèdent la voix qu’il convient d’avoir.

C’est dans ces régions du monde que se dessine l’avenir de l’Art Lyrique !