Archives mensuelles : juillet 2017

Une véritable plaie pour un chanteur

Bonjour,

Sur le plan médical, je crois utile de dire quelques mots sur ce problème qui handicape un chanteur : le Reflux Gastro oesophagien. Pathologie plus fréquente qu’on ne le croit.

De quoi s’agit-il ? Pour comprendre, il faut savoir qu’entre l’estomac et l’oesophage, il existe un « clapet » qui s’ouvre pour permettre au bol alimentaire d’entrer dans l’estomac, donc de haut en bas. En temps normal, cette ouverture n’est qu’à sens unique, et ne peut donc pas laisser la nourriture « remonter » de l’estomac vers l’oesophage.

Mais quand on sait que l’estomac est un milieu acide (un litre d’acide chlorhydrique sécrété chaque jour) et que l’oesophage n’aime pas du tout l’acidité, il devient aisé de comprendre pourquoi on ressent une brulure plus ou moins forte quand le reflux se produit. Cette brulure atteint facilement le fond de la gorge, allant justement jusqu’au larynx, et même les voies aériennes supérieures.

A la longue, il se produit dès lors une inflammation qui peut devenir chronique, rendant ainsi la voix enrouée, perdant timbre et brillant. Très handicapant en plus d’être douloureux.

Cela a tendance à se produire notamment chez les personnes obèses, qui ont une hernie hiatale, chez celles qui fument, boivent de l’alcool, mangent trop gras, boivent trop de café. C’est le cas de beaucoup de chanteurs qui aiment bien boire et manger…

Le remède consiste à diminuer, voire se passer des aliments ci-dessus, puis prendre certains médicaments réduisant la quantité d’acide et son intensité se trouvant dans l’estomac, les IPP inhibiteurs de la pompe à protons qui fabrique l’acidité, chaque matin, puis un quart d’heure après la fin des repas avaler un sachet d’une sorte de gelée formant comme un couvercle au dessus du bol alimentaire. Une excellente préparation se nomme le « Moxydar » qui empêche cette fameuse remontée acide. D’autres existent bien entendu comme le « Gaviscon ».

Si tout cela s’avère insuffisant, il conviendra de faire appel à la chirurgie qui supprimera la hernie, ou créer par l’opération une « valve anti reflux ».

La poursuite d’une carrière est souvent à ce prix !

Merci de me dire si ce genre d’articles a la faveur de certains d’entre vous et si cela peut rendre service. Je suis aussi médecin, alors profitons en et ne l’oublions pas.

Merci et amicalement.

Le « Prodige », en réalité !

Bonjour,

Je pense intéressant de revenir sur la notion du véritable « Prodige », sur ce qu’il est en réalité.

Un excellent auteur, Idris Aberkane, décrit fort bien dans son livre « Votre Cerveau« , page 28, ce qui m’amène à écrire cet éditorial. Je cite en résumant :

« Le véritable Prodige ne pratique pas parce qu’on le lui demande, mais parce qu’il adore ça. Léonard de Vinci disait que l’amour est la source de toute connaissance. En effet, le Prodige travaille par amour et non pour une note, pour un prix, pour une subvention. Il le fait pour lui, par désir inconditionnel de ce qu’il produit.

C’est ce qu’on appelle la pratique délibérée, s’opposant à la pratique conventionnelle (tous dans un même moule), essentielle pour comprendre la notion de génie. Ex : Nikola TESLA, le Léonard du XXe siècle, Steve JOBS et tant d’autres. »

« En résumé, nous pouvons tous être extraordinaires, mais l’excellence ne peut s’atteindre sans passion. L’amour est encore la manière la plus efficace de reproduire un geste physique ou mental des milliers de fois, d’acquérir des milliers d’heures de pratique pour une tâche qui semblerait une corvée à n’importe qui d’autre. » 

Retenons bien cela : « Je ne connais personne d’excellent qui ne soit pas aussi amoureux du domaine où il excelle. »

Tout ce qui précède s’applique à l’apprentissage du chant lyrique et d’opéra avec la technique traditionnelle italienne, méthode qui est l’excellence même à destination des chanteurs confirmés, ou des élèves qui désirent exceller dans le domaine qu’ils ont choisi.

Ce qui devrait nous obliger à réfléchir, vous ne croyez pas ? Il y aurait beaucoup à dire sur ce texte, mais ce faisant je sortirais du cadre que je me suis fixé. Inutile de se faire des ennemis en ce si bel été !

Merci à vous tous.

Valeur du livre de mon Maestro

Bonjour,

Je vous demande de bien vouloir lire dans la « tribune des lecteurs » la lettre que je viens de recevoir d’un homme que je ne connaissais absolument pas auparavant, et qui traite de la valeur du livre de Clemente Guearti, « le chant en Italie », dont j’ai repris dans le mien les grands principes de la méthode traditionnelle italienne, exposés peut-être de manière plus chronologique car classés selon les étapes de l’apprentissage, avec des illustrations en couleurs.

Mon ouvrage, que je décris dans mon site, est sur le point d’être aussi épuisé. J’envisage l’écriture d’une deuxième édition, revue et augmentée, si j’en ai le temps et le courage.

Dès la lettre reçue, bien que je sois actuellement loin de chez moi, j’ai pris son contact téléphonique. Nous avons parlé, échangé durant près de 3/4 d’heures sur notre Maestro, sur la technique, sur le commentaire venant de celui qui depuis 10 ans, m’insulte et me diffame, ment comme il respire, car aigri et jaloux de ceux qui ont réussi leur vie, ce qui n’est pas son cas !

Valeur du livre de mon Maestro.

Bonjour,

Le livre écrit par mon Maestro, « le chant en Italie » auquel j’ai modestement participé, est d’une valeur incontestable, même si pour l’assimiler il vaut mieux être aidé par un enseignant qui domine parfaitement la méthode italienne traditionnelle en question.

Voici la lettre que je viens de recevoir d’un chanteur qui s’est formé seul, grâce au livre de Clemente Guearti, avec l’aide de son seul talent et apparemment de sa grande aptitude intellectuelle au chant. je le cite :

Monsieur,

Je suis un particulier. Pendant de nombreuses années j’ai chanté accompagné par ma femme au piano, pour notre plaisir et parfois celui de nos proches. Le livre de M. GUEARTI a été un guide précieux. Dernièrement j’ai ressorti cet ouvrage et j’ai voulu voir sur internet ce qu’il était devenu. C’est ainsi que j’ai découvert votre site et par ailleurs suis tombé sur un commentaire dont je vous ai envoyé la copie CAR IL M’A CHOQUÉ.

Cordialement.   Claude G.