Archives mensuelles : novembre 2017

Don CARLO à Valencia

Un retour aux sources, à Valence en Espagne, après une semaine de Master-Class donnée il y a quelques années, afin d’avoir la joie d’assister à l’opéra Don Carlo de Verdi à l’Opéra Reine Sophia le 12 décembre prochain, avec les artistes  prestigieux que sont Maria KATZAREVA, Violeta URMANA, et notre grand Placido DOMINGO.

Avec comme il se doit les décors, les costumes de l’époque, et le respect de l’unité de temps, de lieu et d’action.

Ci-dessous : l’Opéra de Valencia, puis l’affiche du Don Carlo de Verdi avec la distribution complète.

Mais auparavant écoutons Placido Domingo dans l’aria  célèbre « Per me Giunto » de Don Carlo. A 75 ans !

DON CARLO

Décès de Dmitri HVOROSTOVSKY

Bonjour,

La mort d’un homme, surtout de celui avec un coeur aussi « gros et généreux », est toujours une malédiction. Il existe tant de voyous sur cette planète, y compris dans ce monde sans pitié et en pleine décrépitude qu’est l’opéra, qui croient représenter l’Art Lyrique….

J’ai choisi ces 2 arias extraits de l’opéra Don Carlo de Verdi datant de 1989 à Cardiff, et non pas les derniers enregistrements. Affaire de goût…

Merci de partager, en écoutant cet excellent baryton, l’hommage que j’ai voulu lui rendre.

 

DH              165827004

D’un nouveau pays !

Après le Chili, le Japon, l’Italie, la Suisse, c’est maintenant une Suédoise qui est venue spécialement chez moi pour un stage de formation à la technique italienne traditionnelle de chant lyrique et d’opéra.

Elle s’appelle Olivia, jeune et jolie soprano de 20 et quelques années, que des soi-disant « professeurs » de chant avaient classé mezzo-soprano, et même contralto je crois.

Résultat : en « forçant » dans le registre grave pour avoir l’air d’une grosse mezzo, elle a hérité sur ses cordes vocales de 2 « kissing nodules« .

Sur mes conseils, presque une année de silence vocal complet a réussi à les faire disparaître, sans intervention chirurgicale. C’est une chance !

Elle appréhendait, ce qui est compréhensible, de retravailler sa voix dans le respect de la physiologie humaine cette fois ! Petit à petit la confiance est venue et les résultats aussi !

Je vous engage à lire ce qu’elle vient de m’écrire, recopié avec son accord sur mon « Livre d’Or« .

Cela prouve, s’il le fallait encore, la valeur de la technique italienne traditionnelle, quand on la connait comme moi sur le bout des doigts, et surtout appris à enseigner.

Sans prétention, sans snobisme …Des professionnels bien connus feraient bien d’en « prendre de la graine » comme on dit.