Airs célèbres par chanteurs célèbres

Tous les arias que je vous présente dans cette page et vous demande de bien vouloir écouter sont interprétés de manière remarquable, à la fois sur le plan technique, indiscutablement, et aussi sur celui de l’interprétation.

Le temps de chargement est parfois un peu long….Merci de patienter car tous les liens fonctionnent. M’interroger si nécessaire. Merci.

Afin de nous faire plaisir, tout simplement !

- Voici tout d’abord 8 morceaux choisis extraits de « La Norma » de Bellini (en rouge ci-dessous) :

Meco all’altar di Venere

Casta Diva

Va, crudele

Oh, rimembranza!

Oh, di qual sei tu vittima

Deh! con te, con te li prendi

Mira, o Norma

L’aria ci-dessus est à comparer avec la vidéo qui suit. Les deux sont magnifiques, la mezzo Ebe Stignani étant une grande artiste lyrique. Mais donnez moi votre opinion :

Ebe Stignani & Maria Callas « Mira, o Norma »

Qual cor tradisti

- Extraits d’Aida de Verdi :

Ritorna Vincitor

o Cieli Azzurri

o Patria Mia

o Terra, Addio

- Maintenant Les Puritains de Bellini :

Le premier ci-dessous est à mes yeux une interprétation d’anthologie….(les autres aussi !!)

Edita Gruberova – Qui la voce … Vien diletto,

A Te, O Cara, Amor Talora

Cinta Di Fiori E Col Ben Crin Disciolto

O Rendetemi La Speme…Qui La Voce Sua Soave Mi Chiamava

Suoni La Tromba E Intrepido

Credeasi, Misera

- Le Trouvère de Verdi :

Deserto Sulla Terra

Il Balen Del Suo Sorriso

Stride La Vampa!

Mal Reggendo All’Aspro Assalto

- Divers arias :

Stolta Paura L’Amor

Verdi Otello – Ave Maria

La dolcissima effigie

Unamorecosigrande

O Tu Che in Seno Agli Angeli

04 Beverly Sills & Alfredo Krauss – Don Pasquale

Lucine Amara & Mario Zanasi – I Pagliacci

Victoria de Los Angeles & Franco Corelli – Cavalleria Rusticana; ; No, no Turiddu…

Charles Craig – I Pagliacci; Recitar!..Vesti la giubba…

José Carreras & Atrid Varnay – Cavalleria Rusticana; Mamma.. quel vino.

Placido Domingo – La fanciulla del West; Ch’ella mi creda…

- Ci-dessous une interprétation exceptionnelle  du Mefistofele de Boito (un des opéras préférés) par un artiste qui est lui même une exception : un goût et un talent hors du commun. Date de 1932. Cliquez vite !!!

Aureliano Pertile canta MEFISTOFELE « Giunto sul passo estremo ». 1932.

- Pour la video suivante laissez à l’ordinateur le temps d’une minute pour le chargement . S’ouvre ensuite pour moi avec le lecteur VLC :

Boito- Mefistofele [Finale] Giunto Sul Passo Estremo (Korean Opera)

- Mariella DEVIA dans le finale de l’opéra « Marie Stuard », en cliquant ci-dessous :

MARIA STUARDA – MARIELLA DEVIA e CORO  » PREGHIERA

- Bien que le rôle de Marie Stuard fut écrit pour une soprano, écoutez le par la grande mezzo-soprano Joyce Di Donato. Après tout la première représentation a été donnée par la Malibran qui était une mezzo ! Elle attaque l’aria sur un mi bémol et Mariella sur un mi naturel. C’est normal. Comparez avec Mariella Devia et donnez moi votre avis, svp. Merci.

Joyce DiDonato – Maria Stuarda’s Prayer

:- Un immense baryton italien dans La Traviata …….

Baritono CARLO TAGLIABUE – La Traviata « Di provenza il mar, il suol… »

……et aussi dans « I Pagliacci » :

Carlo Tagliabue – Si può – I Pagliacci – Leoncavallo

Piero CAPPUCCILLI, un des meilleurs barytons jamais vus et entendus dans un extrait de l’opéra André Chenier de Giordano, le célèbre « Nemico della patria » .

Goûtez et appréciez :

Extrait de La Force du Destin de Verdi, l’aria « Pace, pace mio Dio » :

- La grande Renée FLEMING, dans un extrait du tryptique de Puccini, l’opéra Gianni Schichi, l’air célèbre tant interprété avec plus ou moins de bonheur par tant de soprani car il ne dépasse pas le la bémol aigu sur la partition.

Mais c’est là que se trouve le piège, car quand la technique est bonne, posséder toute la tessiture correspondante à son type de voix ne devient qu’une formalité quand on travaille sérieusement et régulièrement.

Mais savoir ce que l’on chante et l’interpréter correctement, avec goût, avec intelligence : la chose est plus rare !

Ci-dessous : technique + intelligence, le tout réuni chez cette délicieuse et grande artiste. Faites vous plaisir, écoutez la chanter plusieurs fois. A tous les élèves : COPIEZ SUR ELLE……… si votre technique le permet !

Après écoute : n’avais-je pas raison ?

Voici maintenant, extrait de La Force du Destin de Verdi, l’aria « la vergine degli angeli, enregistré en 1928, époque de l’âge d’or de l’opéra, avec la soprano Rosa PONSELLE et la basse Ezio PINZA.

Au cours d’un concert donné à Agen, suivi d’un autre à Poitiers, une des élèves a interprété cet air magnifique, ce qui a fait dire au prêtre d’Agen : « on se serait cru dans l’antichambre du paradis ».

Extrait de l’opéra MEFISTOFELE de BOITO, écoutons le célèbre aria : « L’altra notte…. » interprété admirablement par la soprano tchèque Gabriella BENACKOVA. Enregistré en 1989 à l’opéra de San Francisco. Sublime !

 Enfin, je tiens absolument à que vous écoutiez attentivement, religieusement le grand ténor suédois JUSSI BJÖRLING dans le célèbre et si bel aria extrait de TURANDOT de Puccini : NESSUN DORMA.

Pour arriver à celà il faut : une excellente technique, bien entendu Italienne, et un talent certain bien servi par la maîtrise de notre technique. Enregistré en Live !