Archives pour la catégorie Editorial

Scandaleux une fois de plus !

Bonjour à tous,

Je sais bien que cet article, ou même ceux qui l’ont précédé ne servira à rien, mais je ne puis m’empêcher de crier haut et fort ce qui suit.

Une de mes futures stagiaires, inscrite dans un conservatoire du bord de la méditerranée m’écrit ce qui suit :

- l’inscription pour des cours adulte, pour cette année m’a coûté 630 euros, soit le double de ceux qui habitent dans la ville. Moi je demeure à la campagne. Pourquoi, allez savoir !

- une augmentation de 20 % a eu lieu cette année.

- pour ce prix j’ai droit à 30 minutes de cours par semaine, hors petites et grandes vacances, qui se décomposent en 5 à 10 minutes de bla-bla, 10 à 15 minutes de vocalises, 5 à 10 minutes d’arias.

Faut-il faire un commentaire ? Non, je ne le crois pas, et garderai pour moi mon opinion. Merci !

Don CARLO à Valencia

Un retour aux sources, à Valence en Espagne, après une semaine de Master-Class donnée il y a quelques années, afin d’avoir la joie d’assister à l’opéra Don Carlo de Verdi à l’Opéra Reine Sophia le 12 décembre prochain, avec les artistes  prestigieux que sont Maria KATZAREVA, Violeta URMANAAlexander VINOGADOV et notre grand Placido DOMINGO.

Avec comme il se doit les décors, les costumes de l’époque, et le respect de l’unité de temps, de lieu et d’action.

Ci-dessous : l’Opéra de Valencia, quelques images au moment des salutations finales, puis l’affiche du Don Carlo de Verdi avec la distribution complète.

Mais auparavant écoutons Placido Domingo dans l’aria  célèbre « Per me Giunto » de Don Carlo. A bientôt 75 ans !

Ci-dessous : montée des marches vers l’esplanade d’entrée le soir de la représentation

IMG_1866

DON CARLO

IMG_1867

Ci-dessous : ALEXANDER VINOGRADOV, à mes yeux la meilleure basse actuelle à tous points   de vue. Une technique irréprochable sur toute la tessiture, un soutien de la voix incomparable donnant une ligne de chant qui ne bouge pas. Enfin un sens artistique hors du commun, une interprétation remarquable !

IMG_1883

IMG_1884

IMG_1886

C’était un plateau qui m’a rajeuni de 60 ans, tous les artistes d’égale valeur comme à l’époque de ma jeunesse !

Je remercie Placido Domingo de m’avoir permis d’assister à un tel évènement !

Décès de Dmitri HVOROSTOVSKY

Bonjour,

La mort d’un homme, surtout de celui avec un coeur aussi « gros et généreux », est toujours une malédiction. Il existe tant de voyous sur cette planète, y compris dans ce monde sans pitié et en pleine décrépitude qu’est l’opéra, qui croient représenter l’Art Lyrique….

J’ai choisi ces 2 arias extraits de l’opéra Don Carlo de Verdi datant de 1989 à Cardiff, et non pas les derniers enregistrements. Affaire de goût…

Merci de partager, en écoutant cet excellent baryton, l’hommage que j’ai voulu lui rendre.

 

DH              165827004

D’un nouveau pays !

Après le Chili, le Japon, l’Italie, la Suisse, c’est maintenant une Suédoise qui est venue spécialement chez moi pour un stage de formation à la technique italienne traditionnelle de chant lyrique et d’opéra.

Elle s’appelle Olivia, jeune et jolie soprano de 20 et quelques années, que des soi-disant « professeurs » de chant avaient classé mezzo-soprano, et même contralto je crois.

Résultat : en « forçant » dans le registre grave pour avoir l’air d’une grosse mezzo, elle a hérité sur ses cordes vocales de 2 « kissing nodules« .

Sur mes conseils, presque une année de silence vocal complet a réussi à les faire disparaître, sans intervention chirurgicale. C’est une chance !

Elle appréhendait, ce qui est compréhensible, de retravailler sa voix dans le respect de la physiologie humaine cette fois ! Petit à petit la confiance est venue et les résultats aussi !

Je vous engage à lire ce qu’elle vient de m’écrire, recopié avec son accord sur mon « Livre d’Or« .

Cela prouve, s’il le fallait encore, la valeur de la technique italienne traditionnelle, quand on la connait comme moi sur le bout des doigts, et surtout appris à enseigner.

Sans prétention, sans snobisme …Des professionnels bien connus feraient bien d’en « prendre de la graine » comme on dit.

La Corse : un des plus beaux pays du monde !

Bonjour,

Je rentre de Corse où je viens de passer une semaine, ce qui m’a permis de rencontrer un homme d’une grande intelligence, très érudit, artiste confirmé et passionné de chant.

Son sens de l’hospitalité, sa gentillesse, sa serviabilité, sont fantastiques et merveilleux. Il en est de même de son épouse, tous les deux s’étant mis à notre disposition. Merci Claude, merci Valérie !

J’ai pu commencer à lui enseigner les fondamentaux de la technique italienne basée sur le respect de la physiologie humaine, à commencer par la respiration, sans laquelle on ne peut pas chanter !

Il dit être enchanté de m’avoir rencontré, réciproquement je puis dire et même affirmer que j’ai à faire à un homme très motivé, très doué musicalement et vocalement, possédant une fort belle voix de basse.

Nous allons nous revoir aussi bien en Normandie que chez lui. En attendant, je mets en ligne pour lui, et pour tous ceux qui aiment le grand opéra, c’est à dire vous mes lecteurs, le grand air de Don Carlo de Verdi par NicolaÏ Ghiaurov.