Pathologie déclarée

Généralités

Il n’est pas possible d’être exhaustif en ce domaine qui relève de pathologies acquises au cours d’un éventuel malmenage de la voix, c’est à dire d’une utilisation contre nature de ses moyens vocaux.

En cas de pathologie sachons que les progrès réalisés de nos jours dans le domaine médical et chirurgical sont incontestables.  La mèdecine qui a trait à la voix profite de la microlaryngoscopie, progrès déterminant dans le diagnostic et le traitement des affections laryngées. Elle permet une véritable microchirurgie endolaryngée sans danger maintenant pour la fonction vocale.

Par bonheur, la plupart des affections sont bénignes, faciles à diagnostiquer pour le mèdecin et à traiter sous contrôle du microscope.

Cependant il ne faut pas oublier une certaine prudence et ne pas « passer à côté » d’une possible lésion cancéreuse débutante.

Pour ces raisons, je resterai dans cette page dans le contexte d’une utilisation à des fins professionnelles et artistiques de la voix.

Avant d’énumérer, comme dans la page précédente, les principales pathologies, je tiens à dire que toute consultation médicale doit débuter par un bilan précis, minutieux, afin de séparer les troubles objectifs de ceux uniquement subjectifs.   C’est pourquoi l’interrogatoire du « malade » est important et sera suivi d’un examen clinique complet, vocal bien sûr, mais aussi de tout l’organisme

Principales maladies et lésions

La liste est longue, il convient donc de limiter leur étude à celles auxquelles le chanteur est exposé, soit provenant des conditions climatiques, soit résultant d’une mauvaise utilisation de l’organe vocal.

 L’enrouement

Il est la traduction d’une fatigue vocale ou la conséquence d’une congestion du larynx, du pharynx, par des agents atmosphériques.

Sous avis médical, il se guérit par des décongestionnants nasaux, des inhalations, des aérosols.

L’angine simple

Nous sommes en présence d’une inflammation de l’isthme de la gorge, marquée par une rougeur et un oedème, témoins d’un refroidissement.

On peut noter ou pas la présence d’un enduit blanchâtre sur les amygdales et la présence d’une fièvre plus ou moins élevée.

Souvent elle s’accompagne d’une douleur réflexe qui irradie vers les oreilles.

Le chant est momentanément impossible.

Pour le traitement il convient de consulter son mèdecin.

La trachéite

Elle procède d’une inflammation de la muqueuse de la trachée-artère.

Due à un refroidissement, à l’humidité, au vent, à la pollution atmosphérique par des gaz et autres vapeurs toxiques.

Le repos vocal n’est pas toujours obligatoire, mais il faut savoir parfois restreindre la hauteur vocale et se cantonner  dans les graves et le médium.

La laryngite catarrhale

Ici le chanteur a réellement pris froid.   Parler devient difficile et chanter encore plus. La gorge est sèche et brulante.

Dans un deuxième temps survient l’enrouement, l’aphonie et la toux.

Je recommande dans ce cas un strict repos vocal et la consultation d’un spécialiste afin d’éviter le passage à la chronicité.

La laryngite chronique

Elle est justement la conséquence de la précédente lorsqu’elle est mal soignée.   Irritation, démangeaisons au niveau du larynx, toux, présence de sécrétions encombrant le larynx. Le registre vocal est totalement réduit.

Le diagnostic doit être fait par un mèdecin ORL qui pratiquera, je pense, un examen laryngoscopique.

Attention ici : cette pathologie peut faire le lit d’un cancer !

Les nodules

nodule cordes vocales

Le nodule est une lésion qui survient de manière tout à fait typique lors du malmenage vocal.

Il se définit comme un épaississement localisé de la muqueuse de la corde vocale qui siège toujours au niveau du tiers moyen et du tiers antérieur.

On parle de point nodulaire, là où les vibrations vocales sont maximales. Il est en général bilatéral.

Le repos vocal absolu, prolongé, est de rigueur.

Les petits nodules disparaîtront d’eux-mêmes.

Les plus gros nécessiteront une excision au laser. Dans la photo ci-dessus, le nodule opposé a déjà été sectionné.

Une fois guéri le chanteur doit changer de méthode pour éviter la récidive.

Les polypes

Ils consistent en une tumeur du larynx, très inflammatoire, indirectement en rapport avec un mauvais usage de la voix, mais survient aussi sur un terrain de laryngite chronique.

Il existe nombre de facteurs favorisants : tabac, pollution, vapeurs irritantes, le terrain allergique, les rhinites et bronchites chroniques.

Le traitement relève de l’utilisation du laser.

Les cordites vasculaires.

Elles sont en rapport avec la circulation sanguine et les vaisseaux qui s’y rapportent, ces derniers présentant une dilatation uni ou bilatérale, généralement asymétrique, au niveau de la partie moyenne de la face supérieure de la corde vocale.

La cordite est l’aboutissement d’une mauvaise utilisation de la fonction vocale, et se rencontre chez les enseignants, les orateurs et les chanteurs qui possèdent une mauvaise technique.

Pour une fois, le tabac et l’alcool ne semblent pas avoir de part de responsabilité.

Le traitement est en premier lieu une bonne rééducation vocale.

Dans le cas du chanteur, la situation est plus complexe, car parler de rééducation signifie remettre en cause toute sa technique d’émission, ce qui constitue bien plus qu’une simple rééducation !

Le kyste épidermoïde

Il s’agit d’une tuméfaction siègeant au niveau de la sous muqueuse de la corde vocale. Toujours unique et unilatéral, il se rencontre plus volontiers chez la femme.   Dans la moitié des cas il est du à un surmenage vocal, pour le reste il débute dans l’enfance.

Le traitement fait appel à la microchirurgie instrumentale.

L’oedème de Reinke

C’est une affection chronique du larynx extrèmement fréquente.

Il est favorisé par le tabac et le mauvais état des rhino-sinus, mais sa cause principale est hélas, une fois encore, le malmenage vocal.

Pour les formes mineures, le traitement médical peut suffire, associé comme toujours à la rééducation de la voix, ce qui implique encore une fois de changer son mode d’émission.

Je vous renvoie sur le magnifique site américain sur la pathologie du larynx. Voilà ce que le malmenage laryngé peut créer. En cliquant sur le lien ci-dessous.

Les images sont impressionantes :

http://www.entusa.com/larynx_videos.htm

Pour conclure

En conclusion de ce rapide survol des principales pathologies pour lesquelles je n’ai pas voulu, intentionnellement, présenter de photos car le site de mon confrère américain parle de manière élogieuse, je tiens à préciser la chose suivante :

Bien qu’étant mèdecin, je n’ai pas la science infuse, encore moins dans le domaine qui nous préoccupe ici, fort complexe.

C’est pourquoi j’insiste bien sur le fait qu’il faut consulter un spécialiste ORL à la première alerte.

Les traitements indiqués ici sont susceptibles d’évoluer avec les progrès incessants de la mèdecine et de la chirurgie spécialisée.

Je me permets de vous recommander, pour les personnes habitant la région parisienne, la consultation de Mme le Docteur Claude PEYTRAL, mèdecin ORL, professeur chef de service à l’hôpital de Montfermeil, qui m’a fourni toute l’iconographie en couleur qui illustre mon livre lequel, je le répète, ne se trouve volontairement dans aucune librairie, mais que je tiens à votre disposition par expédition postale.

Qu’elle en soit une fois de plus remerciée.

Pour nous reposer d’avoir eu le courage de lire cette page consacrée à une triste pathologie, je vous propose d’écouter : »LA VERGINE DEGLI ANGELI« , extrait de l’opéra La Force du Destin de Verdi, interprété par un autre ange, la soprano LESLEY GARRETT.

future_talent_lesley_garrettAutre image ci-dessous

Lesley2

Vous CLIQUEZ ICI puis vous fermez les yeux pour mieux savourer cette merveilleuse interprétation d’un air que je considère comme pur et sublime !

Cet extrait fut interprété par mon élève Gaëlle au cours du concert de Poitiers (voir la page Evènements).