Archives du mot-clef Martinelli

Une belle leçon de chant !

Merci, les amis, d’écouter attentivement, le duo extrait de l’opéra Aida de Verdi, scène du tombeau, enregistré en 1926, en plein âge d’or de l’opéra.

Interprété de manière sublime par Giovanni Martinelli et Rosa Ponselle. La meilleure interprétation que je connaisse, dépassant celle de Mario del Monaco et Renata Tebaldi, que pourtant j’apprécie énormément. C’est la véritable technique italienne, celle de mon propre Maestro Clemente Guearti que je retrouve ici et que j’enseigne moi-même, à savoir placement de la voix au point d’appui, « posizione alta », contrôle du souffle, la précision et le contrôle absolu de l’émission vocale avec tout le brillant du registre aigu, la puissance du médium et la « largeur » des graves. De plus le tempo, lent, témoigne aussi du contrôle vocal, avec des notes émises fortissimo, d’autres diminuées jusqu’au pianissimo sans aucune perte de la place de la voix, des attaques en demi-teinte, de la richesse harmonique du timbre, de la parfaite ligne de chant. Ici pas de falsetto, pas de « voix mixte » et autres stupidités vocales que l’on enseigne de nos jours car on ne sait pas faire autrement.

Tout cela rend cette interprétation à mes yeux sublime ! C’est comme cela qu’il faut chanter !