Archives du mot-clef technique italienne

Pour la nouvelle année 2019

Bonjour à tous les Amis du Bel Canto,

En ce 1er Janvier de cette nouvelle année 2019, je tiens à adresser tous mes voeux les meilleurs aux nombreux amoureux de la technique italienne traditionnelle de chant lyrique et d’opéra.

Les personnes intéressées me demandent, non pas si j’aime l’opéra, ça ils le savent, mais pourquoi je ne peux pas m’en passer ?

Je leur réponds que c’est parce que le Bel Canto et les ouvrages ultérieurs à cette époque me transcendent, m’apportent une grande satisfaction intellectuelle et un réel bonheur.

Mais à une condition : que les sons émis par les artistes chanteurs soient de grande qualité, riches en harmoniques, avec en plus le relief du à la « posizione alta ». Aucune migraine, aucune inquiétude ne résistent devant l’écoute de ces artistes de la période de l’âge d’or de l’opéra, cette « position haute » n’existant plus de nos jours où que ce soit dans le monde, y compris l’Italie qui est pourtant son berceau.

Ecoutez Mario LANZA et vous comprendrez et entendrez la différence !!!

J’ai fait une carrière de médecin, n’ayant pas eu le droit de tenter ma chance malgré 10 années d’étude de cet Art. J’adore la médecine, comme j’aime l’opéra ainsi appris et interprété, ce qui fait que ma vie a été heureuse et bien remplie !

J’ai toujours été plongé dans l’écoute et l’enseignement de cette forme de chant, comme promis à mon propre Maestro. Durant plus de 60 ans donc !

C’est dire l’expérience qui est la mienne encore aujourd’hui et pourquoi tant d’élèves me font appel, surtout ceux inscrits dans un conservatoire ou travaillant leur voix avec un « prof » privé d’où ils ressortent non seulement déçus mais avec des polypes et autres nodules. Il en est pour preuve notre soprano nationale qui a du abandonner sa carrière pour se lancer dans la variété. N’importe quoi ! Grandeur et décadence !

Pour clore ces quelques lignes, je vous rappelle que j’organise toujours des mini stages d’explications et de formation en mon domicile, que j’organise aussi des cours par vidéo avec SKYPE, enfin que je tiens à votre disposition mon livre intitulé « C’est ainsi qu’ils chantaient » sur la technique italienne de la grande époque !

Merci à tous et toutes et une bonne et heureuse année 2019.

 

A mourir de rire !

Il faut bien s’amuser un peu, sans porter préjudice à quiconque.

Oui c’est à mourir de rire, dans la mesure où ce n’est pas plutôt triste à pleurer.

Je reçois en stage beaucoup de chanteurs qui viennent pour une audition, ayant l’impression après avoir lu le contenu de mon site, que leur professeur se moque d’eux et font preuve d’une ignorance totale de leur métier. La plupart deviennent mes élèves, soit pour placer leur voix et la développer, soir pour la « réparer » après avoir été victimes de nodules et polypes, repartant ainsi de manière salutaire d’un nouveau pied.

J’ai noté entre autres, je cite :

- « …je chante depuis 5 ans avec une « excellente » enseignante en tant que « soprano légère…« !

Après l’avoir écoutée je la classe MEZZO-SOPRANO sans aucune erreur possible. Très douée musicalement elle progresse très rapidement, et elle est ravie !

- Une autre dame me donne les caractéristiques de sa voix. Je la cite simplement :

Ambitus : Si2-la5.

Tessiture : Mi3-Mi5.

Registre : Poitrine : Jusqu’à Mi4. Mixte : de Fa4 à Sol 4 (2 notes). De tête : de La4 à Do5. Supérieur : de Ré5 à Fa5 (=pas beau). Sifflet : de Sol5 à La5 (= cris).

Si vous y comprenez quelque chose vous me le dites. Pour moi c’est de l’hébreu !

- Une autre dame me raconte son apprentissage de la respiration. Je la cite : « ma prof. me dit que pour bien respirer dans le but de chanter, il faut faire comme si vous « poussiez » assise sur la cuvette des WC ».

Mon Dieu !

J’arrête là l’énumération car je ne ris plus du tout !!!!

Pour nous consoler, écoutons la jeune et grande basse russe, Alexander VINOGRADOV, dans un extrait de l’opéra de Verdi ERNANI :

 Ça y est, mes Amis : nous avons retrouvé le sourire et le plaisir d’avoir écouté un « monstre sacré » de technique et d’interprétation ! Tous les sons convergent au point d’appui et se projettent riches en timbre et avec du « mordant » (ce qui caractérise basses et barytons).

MERCI

Le 2 mars 2018 : Suite à l’écoute de ce superbe artiste, voici ce que viennent de me répondre 2 de mes élèves, je les cite :

- de Gwenola (de Bretagne) : « je suis enchantée, émerveillée par la beauté de cette voix. Une découverte, pour moi, fort enrichissante » !

- de Timothée (de Genève) : « Un grand merci Roger pour cette découverte… Continue à prodiguer tes conseils et enseigner cette superbe technique. Tu es le dernier rempart contre le nivellement par le bas » !

 

Partager avec vous !

Bonjour,

Je ne peux résister à l’envie de partager avec vous le bonheur que je ressens à la lecture des messages que je reçois de mes élèves. J’en conserve bien entendu les originaux.

Un d’entre eux, ténor, vient de m’écrire ce qui suit : 

« Je viens d’avoir l’opportunité de chanter seul sur une scène devant un public de 430 personnes. Cela s’est super bien passé, j’étais entre autre à l’aise avec ma voix grâce à toi.

Je suis donc super motivé pour continuer à progresser. « 

Jean-Marie

 

Simple mais élogieux

Bonjour,

Parmi toutes les lettres positives que je reçois, il en est une qui me va droit au coeur car elle est VRAIE !

Merci Madame.

La voici :

 » Bonjour Monsieur,

Je suis tombée par hasard sur votre site.

Lire ce que vous expliquez sur votre site italopera.com est en fait simple et évident, que du bon sens….
Je souhaite reprendre le chant en amateur après des années d’interruption (pour tout un tas de raisons bonnes et moins bonnes) et je souhaite connaître mieux votre méthode.

Pouvez-vous me dire comment vous régler votre livre puis me l’expédier?

Merci de votre retour,

Christine D. « 

Génial message !

Voici le message que je viens de recevoir d’un chanteur d’opéra professionnel belge, déjà venu une fois en stage, et qui compte bien, apparemment, revenir travailler avec moi. Heureusement qu’il existe des gens intelligents dans le domaine lyrique, qui ne sont pas bloqués par un égo non justifié, stupide et ridicule. Merci Pierre !

Voici son message :

Bonjour Roger,

Tout d’abord j’espère que vous allez bien.

Je veux vous remercier car je commence à sentir les effets bénéfiques d’une bonne respiration. Hier avec ma pianiste nous avons répété Attila et j’ai été surpris moi-même du résultat.J’ai terminé le rôle frais et en forme. Génial! Je vous tiens au courant pour ma prochaine visite et nous fixerons le reste.
Bien à vous,
Pierre